Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
INGRID ET MARILYN

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

INGRID ET MARILYN

Portrait d’Ingrid et Marilyn, créatrice du concept store Tressalia

Inspiré par le métissage des cultures, basé dans le cœur cosmopolite et trendy de Lyon, Tressalia est le fruit de l’imagination de deux Lyonnaises aux racines camerounaises, convaincues que la diversité est une richesse.

Cheminant dans leur projet, elles réalisent qu’au-delà de la coiffure, une partie des citadins d’aujourd’hui a une réelle attente de multiculturalité : dans la beauté, dans la culture, dans la cuisine, en clair, dans leur lifestyle. C’est alors qu’elles imaginent Tressalia, le 1er lifestore cosmopolite à Lyon offrant à une clientèle urbaine un service de bar à tresses, une boutique de créateurs d’ici et d’ailleurs et une programmation événementielle multiculturelle.

storage?id=1347898&type=picture&secret=6HsxpvenZoTMk0KXrnD9TfywuAHJJ78ThqN9vLuy&timestamp=1607468226

Tressalia, c’est aussi l’histoire d’un projet réunissant deux sœurs passionnées, dans un contexte où la recherche de sens s’étend à la vie professionnelle. Ingrid, la stratège et mumpreneur diplômée de l’EM Lyon au solide background dans la cour des Grands Comptes (Yves-Rocher, L’Oréal Paris, Groupe Seb). Et Marilyn, la digital native créative rodée à l’environnement startup et hyperactive dans l’animation de communautés à Lyon. Chez Tressalia, le métissage va donc jusque dans les compétences des fondatrices ! À elles deux, elles incarnent une complémentarité portée par une ambition commune : valoriser la richesse issue des mélanges.

L’INTERVIEW D’INGRID ET MARILYN AVEC FACE

FACE : Depuis quand avez-vous créé votre société et quelles ont été vos principales motivations pour devenir entrepreneure ?

Ingrid : Tressalia a vu le jour en Novembre 2019, il y a maintenant un an. Après une décennie de salariat dans le marketing, j’aspirais me concernant à donner davantage de sens à mon travail. A bientôt 40 ans et maman de 3 enfants, j’avais besoin que mon engagement professionnel soit plus aligné avec les valeurs que je voulais transmettre à mes enfants. Cela a été mon principal moteur.

Pour Marilyn, qui était déjà freelance au moment de la création de Tressalia, l’entrepreneuriat était un challenge avec elle-même : sortir de sa zone de confort, et créer quelque chose par elle-même, tout en jouissant d’une grande flexibilité dans l’articulation entre vie privée et vie professionnelle ont été ses principales motivations.

FACE : Que diriez-vous de votre parcours de femme entrepreneure ? Difficultés, avantages ?

Ingrid : je pense qu’être une femme est un atout pour entreprendre ; en effet, en tant que maman qui travaille, on est habituée à être ultra polyvalente, à gérer à la fois les aspects logistico-domestiques et sa carrière, à zapper d’un sujet à l’autre sans cesse, ce qui confère une bonne capacité à piloter un projet entrepreneurial dans toute sa complexité. Par ailleurs, même si cela est un rééquilibrage d’une situation défavorable initialement, c’est vrai qu’il existe aujourd’hui de nombreux réseaux féminins, des manifestations professionnelles dédiées aux femmes comme le forum Elle Active, le salon profesion’elles, ou des dispositifs de financements pour favoriser l’entreprenariat féminin, donc en tant que femme entrepreneure, on dispose quand même de pas mal de ressources.

Marilyn : Sincèrement, il n’y a eu que des avantages ! Au début, j’ai eu certes quelques difficultés à endosser mon costume d’entrepreneure. Le syndrome de l’imposteur est loin d’être un mythe, et c’est vrai qu’en tant que femme, j’ai eu besoin d’avoir mes 1ers retours clients positifs, pour me sentir légitime.

FACE : Quels conseils pourriez-vous donner aux femmes qui souhaitent se lancer dans l'entreprenariat ?

Le premier conseil est celui d’oser. L’entreprenariat n’est pas réservé aux hommes ; il faut que nous apprenions à nous affranchir de nos croyances limitantes et que nous n’attendions pas la validation des autres pour nous lancer !

Ensuite, de façon plus pragmatique, il faut savoir s’entourer. En tant qu 'entrepreneure, on fait parfois face à des hauts très hauts et des bas très bas, il ne faut pas s’isoler et avoir auprès de soi des gens qui nous soutiennent, et nous aident quand nécessaire à prendre du recul.

Enfin, selon le business que l’on veut monter, il ne faut pas sous-estimer l’importance de la trésorerie, on a beau dire, l’argent est véritablement le nerf de la guerre !

FACE : Merci beaucoup pour cet interview

Contactez-nous

0647580637

contact@tressalia.fr

https://tressalia.fr

50 bis rue Salomon Reinach

69007 Lyon

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
ANNE-SOPHIE THOMAS

ANNE-SOPHIE THOMAS

Anne-Sophie Thomas est une entrepreneuse de 30 ans. C’est après un parcours en droit immobilier...

Amaelle Popineau
1 avril 2021
EMILIE ARCOS

EMILIE ARCOS

Emilie Arcos, 23 ans est une jeune fille originaire du sud de la France, plus précisément à...

1 avril 2021
ANGELIQUE SIAR

ANGELIQUE SIAR

Angélique, 44 ans, mère de 4 garçons. Après avoir suivi des études de mode (stylisme-modélisme,...

16 mars 2021
SARRA ZIRRI

SARRA ZIRRI

Mère de famille de 3 enfants, Sarra a toujours mis un point d’honneur au travail et aux études....

16 mars 2021
SONIA AKUE

SONIA AKUE

Etudiante en Maîtrise de Droit, Sonia voulait rendre cet apprentissage moins théorique. Elle...

16 mars 2021
PEGGY MASSOL

PEGGY MASSOL

Tout commence, au cœur de l'afrique tropicale, où Peggy grandi au milieu des senteurs et des...

16 mars 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus